FAAAM : Femmes Auteurs Anglo-AMéricaines




Qui Sommes Nous ?




Séminaires




Colloques




Publications




Liens




Espace privé
[ en fr ]

Territoire/s et environnement dans les textes de femmes

COLLOQUE FAAAM (Femmes Auteures Anglaises et AMéricaines)

Vendredi 16 et samedi 17 septembre 2011

Université Paris Ouest Nanterre la Défense

Organisé par Claire Bazin, Alice Braun, Fabienne Moine, Marie-Claude Perrin-Chenour.

« Tout est là, et presque tout est dit, quand on a fait remarquer qu’il ne s’agissait en aucun cas de transformer à nouveau une terre en territoire. Le territoire est une base pour la conquête. Le territoire exige qu’on y plante et légitime la filiation. Le territoire se définit par ses limites, qu’il faut étendre. Une terre est sans limites, désormais. C’est pour cela qu’il faut qu’on la défende contre toute aliénation. », Edouard Glissant, Poétique de la relation.

“TERRITOIRE/S ET ENVIRONNEMENT DANS LES TEXTES DE FEMMES”

Après avoir travaillé sur les espaces privés et lieux de l’intime dans la littérature de femmes, le groupe FAAAM se propose désormais de réfléchir aux notions d’environnement et de territoire, deux modalités de l’espace ouvert contradictoires, mais néanmoins complémentaires. L’environnement, contrairement au territoire, préexiste à la volonté humaine et s’offre comme espace d’accueil à plus ou moins grande échelle. Selon la définition que l’on en donne, l’environnement peut ainsi faire référence à l’écosystème comme objet d’étude scientifique, mais également à la nature comme (re)construction poétique née de l’imaginaire humain, en passant par le microcosme, l’espace dont les limites sont tracées par le sentiment d’appartenance. Le territoire, en revanche, suppose une intervention humaine de délimitation et de définition, une emprise politique et intellectuelle, un désir de possession et de dénomination. Le territoire quadrille, exclut, mais peut également revendiquer et affirmer : il est à la fois prison et lieu d’élection.

Il s’agira donc de considérer en parallèle l’élaboration du genre et le quadrillage de l’espace au sein des textes de femmes. On pourra par exemple analyser comment les femmes auteures établissent un rapport de force avec leurs territoires ou bien comment elles pratiquent une forme de contrôle sur leur environnement ou dans quelle mesure elles jouent avec lui. A travers des approches variées (approche genrée, lecture écocritique, écoféministe, postcoloniale…), on s’attachera à montrer comment les textes de femmes construisent le genre au sein de leur environnement ou, inversement, utilisent le territoire pour construire le genre. La tension dynamique qui s’exerce entre la femme auteure et l’environnement ou le territoire qu’elle aborde ou construit par l’écriture permettra de remettre en cause l’essentialisme qui cherche à établir des similitudes entre femme et nature. En effet, l’analyse de certains textes (roman, poésie, essai…) écrits par des femmes cherchera à montrer que le quadrillage spatial est une construction littéraire élaborée à travers une perspective genrée pour rendre compte d’une prise de position face à l’environnement (de la simple organisation jusqu’à l’appropriation des territoires).

Suggestion de thèmes :

• la construction d’espace ou de lieu

• le rapport symbolique à l’espace

• la notion de conquête

• l’appropriation ou la réappropriation

• la nature, les espaces publics…

Les propositions de communication entre 200 et 300 mots, accompagnées d’une courte biographie, devront parvenir avant le 15 mai 2011.

Ces propositions sont à adresser à : Marie-Claude Perrin-Chenour
Après examen des propositions, le comité d’organisation informera les auteurs, au plus tard le 1er juin, des décisions prises collégialement. A l’issue du colloque, une sélection d’articles sera publiée dans la revue Textes & Genres.





Who are we?




Meetings




Annual Conferences




Publications




Links



Site réalisé avec SPIP
contact - webmaster - index